RAPPORT DU VOYAGE EN INDE EN JANVIER 2014

Nous avons visité les quatre centres dans le même ordre qu’en février 2012.

 

VIKRAVANDI

Ce centre se trouve dans la région de Pondichéry.

Nous avons passé une partie de la journée dans les locaux de SAMSSS.

Nous attendaient, avec Fr Felix, Savariammal et Johncy parrainées depuis 2005, et des plus petits parrainés depuis peu.

 

Grâce au parrainage Savariammal est en dernière année de BSC Maths et voudrait faire un an de plus pour pouvoir enseigner. Elle parle très bien anglais et a pris beaucoup d’assurance depuis 2012.

Johncy est en première année de collège (ce qui correspond à notre université). Elle a encore un peu de mal à s’exprimer, mais elle est plus épanouie qu’en 2012.

Abirami est arrivée beaucoup plus tard, elle arrivait en bus de Dindigul (300 km au sud de Vikravandi), sa maman est arrivée de Chennaï (200 km au nord de Vikravandi). Abirami parrainée depuis 2005, est en première année d’études d’infirmière. Elle parle maintenant un bon anglais. Grâce au parrainage elle aura un beau métier et nous l'spérons une belle vie. Elle nous a dit qu'à la fin de ses études elle prendrait soin de sa maman, sa maman lui a précisé qu'elle avait aussi à aider les autres à son tour.

Nous rencontrons aussi Deepa et Siva parrainés depuis environ deux ans, qui sont là avec leur mamie qui les a recueillis au départ de leur maman. Sont là aussi Leema et Lila des jumelles de 7 ans dont le parrainage débute, elles sont accompagnées de leur jeune maman qui a  3 autres filles plus âgées.

Pendant que nous déjeunons les plus grandes encadrent, spontanément, les plus petits qui font des dessins pour leurs parrains.

Nous avons rapporté des fichiers d'enfants à parrainer (cf chapitre Vikravandi)

 

 

CUDDALORE

Ce centre est à 30 km au sud de Pondichéry. Il dépend d’Emmaus.

Nous avons rencontré Deeni dont le parrainage a repris en 2012. Sa maman était là. Deeni a réussi à passer en High secondary.

Nous les raccompagnons chez elles, une hutte au bord de la rivière, pour y arriver nous avons traversé le bidonville où se trouve le centre d’Emmaus FHF ; des chèvres broutent parmi les détritus, une petite fille toute nue (sauf un cordon autour de la taille joue avec une chaussure d’adulte . ..

 La hutte de Deeni a été détruite par un ouragan, sa famille a été hébergée dans une hutte voisine.

Nous avons, de même, rencontré Vimala une jeune maman de 3 grandes filles qui est parrainée depuis un an.

 

Nous avons rapporté des dossiers de familles et enfants à parrainer (cf chapitre Cuddalore)




TRICHY :

Nous avons passé plusieurs jours dans ce centre. En effet nous voulions absolument rencontrer toutes les familles parrainées et certaines n’étaient pas là le jour de la réunion. Deux familles n’ont été retrouvées que la veille au soir de notre départ, et nous avons pu les rencontrer quelques heures avant de quitter Trichy pour prendre un avion à Chennaï.

Dans ce centre d’Udhayam le responsable change environ tous les trois ans, il y a eu de plus des remaniements et la personne responsable du suivi des dossiers est partie. Tout cela a eu pour conséquences des dysfonctionnements plus ou moins importants surtout en 2013.

Nous avons donc repris tous les dossiers avec l’aide de deux franciscaines qui sont sur place. Sisters Emma et Daniella qui ont bien compris ce que nous voulions faire et ont eu une participation très efficace. Nous avons aussi travaillé avec Fr Selva que nous avions déjà rencontré en 2012. Il n’est malheureusement que rarement sur place car il est aussi en charge d’orphelinats et de camps de réfugiés qui ne sont pas proche de Trichy. C’est lui qui a fait tout son possible pour trouver, avec succès, les deux familles manquantes, jusqu’à 22 h la veille au soir de notre départ.

Nous avons réussi à rencontrer Fr Nithiya, l’actuel directeur d’Udhayam, qui est malheureusement très occupé et souvent en voyage à l’étranger. Nous avons travaillé ensemble pour mettre en place un système qui fonctionne bien localement, malgré les changements de direction. Il est très impliqué pour  nous aider à ce que le travail sur place soit efficace. Il nous a affirmé qu’il continuerait, ainsi que Fr Felix, avec qui il s’est mis en contact, pour continuer de suivre et de faire fonctionner le système localement, en relation avec nous, même si ils sont mutés.

 

Nous avons rapporté trois dossiers de familles à parrainer (cf chapitre Trichy)

 

 

DINDIGUL

Nous avons retrouvé Fr Isaac fidèle au poste. Sont aussi à Dindigul Fr Sathian qui était en charge d’Udhayam (après Fr Isaac) il y a quelques années, et Fr Anthony Francis prédecesseur de Fr Nithiya à Trichy. Nous avons discuté de toutes les familles parrainées à Trichy. Fr Sathian les connaissait toutes et les avait suivies à l’époque, il continue de prendre de leurs nouvelles.

Nous avons retrouvé Visuvasammal, accompagnée par une de ses filles, sa famille est parrainée depuis 2005.

Vimala une jeune fille orpheline, accompagnée par 2 de ses frères, est parrainée depuis 2013.

Ces familles sont venues en bus (plusieurs heures de transports pour nous rencontrer).

 

Nous sommes ensuite allés avec Fr Isaac et Fr Sathian rencontrer Abirami (de Vikravandi) qui fait ses études d’infirmières dans une école proche de Dindigul.

Nous avons découvert que ces études durent 3 ans ½ ou 4 ans ½ (suivant le diplôme visé).

Pour seules vacances ils ont une semaine à Noël et une à Pâques. C’est tout !

Elles sont en internat, et ne peuvent recevoir de visites de leur famille que le premier dimanche du mois.

Si on les entend parler tamil, elles ont une amende à payer dépendant du nombre de mots prononcés.

Mais tout cela ne les perturbe pas trop, elles sont tellement contentes de pouvoir avoir un métier.


A faire méditer par nos jeunes étudiants français …